Cédric Cambon
Bien qu’il ait vite assuré qu’il n’y avait « rien de grave« , Cédric Cambon portait encore les stigmates de l’âpre lutte du Parc des Princes, ce...
FBL-FRA-LIGUE1-PSG-EVIAN
Dominateurs en première période, vaillants durant la seconde après avoir joué à 10 durant 30 minutes, , les Haut-Savoyards ont été crucifiés par un but...
ETG PSG Cambon
Exempté de match le week-end dernier, en raison de la rencontre des Parisiens en finale de la Coupe de la Ligue, l’ETG FC affronte ce...

Qualif’ en poche !

Du jeu, des buts et une qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France, soirée parfaite pour l’ETG FC qui est venu à bout d’une vaillante équipe du Havre grâce à un doubé de Bérigaud et un but de Khlifa en toute fin de match. De quoi redonner confiance aux Roses, en mal de victoires et les rebooster avant la reprise du championnat ce week-end contre Toulouse.

Au Parc des Sports d’Annecy, ETG FC –Le Havre AC : 3-1 (mi-temps : 1-0)
Huitième de finale de la Coupe de France
3 285 spectateurs
Arbitre : Jean-Charles Cailleux
Buts : Bérigaud (24e et 47e) et Khlifa (90+1) pour l’ETG FC ; Rivière (80e) pour Le Havre 
Avertissements : Tié Bi (7e) et Rabiu (28e) pour l’ETG FC ; Rivierez (68e) pour Le Havre
ETG FC : Laquait – Ehret, Angoula, Betão, Lacour, Koné, Tié Bi, Rabiu (Mbarki, 74e), Ninkovic (Barbosa, 62e), Bérigaud (Adnane 90+2), Khlifa.
Entraîneur : Pascal Dupraz
Le Havre : Boucher – Rivierez, Mombris (Mendy, 90e), Le Marchand, Touré, Ba (Bonnet, 57e), Malfleury, Zola (Louvion, 73e), Mahrez, Mesloub, Rivière.
Entraîneur : Eric Monbaerts

On ne nous avait pas menti, il s’agissait bien d’un match de Coupe de France. Dès les premières minutes, les deux équipes se rendaient coup pour coup, bien aidées par les grands espaces donnés aux attaquants. Ninkovic créait les premières brèches mais sa frappe était trop molle (3e), puis Khlifa, après un relais avec Ehret, manquait son contrôle à cinq mètres des buts (8e). Le Havre avait répondu entre temps, dangereusement, par Mahrez qui s’engouffrait plein axe et tirait en direction du but. Rivière avait suivi pour pousser le ballon relâcher par Laquait mais l’attaquant était hors-jeu (5e). Les attaquants havrais ne faisaient pas du tout de complexes et s’amusaient presque au sein de l’arrière garde haut-savoyarde. Mahrez, seul dans la surface, tirait au-dessus (9e), puis Malfleury, après avoir crocheté Lacour, tirait une première fois au but, puis une seconde fois – au dessus – après avoir récupéré le ballon repoussé par Laquait (10e).
La domination était clairement normande en cette première période, mais l’ETG FC pouvait tout de même nourrir des espoirs puisqu’à force de posséder le ballon, Le Havre s’exposait dangereusement à des contres. Ils allaient rapidement être sanctionnés : d’une longue relance à la main, Laquait trouvait Khlifa lancé à pleine vitesse. Le Tunisien décalait Bérigaud à sa droite, qui sans se poser de question, armait une lourde frappe. Le gardien Zacharie Boucher ne pouvait que constater les dégâts. Sur le banc, Stéphane Bernard, entraîneur d’un soir pour cause de suspension de Pascal Dupraz, pouvait savourer.
Le danger allait cependant rapidement pointer le bout de son nez devant les buts de Laquait. Malfleury reprenait le ballon de la tête, sur le poteau ( !) puis Rivière tentait de reprendre, mais Lacour, fautif au départ de l’action sauvait son camp in extremis (29e). Ba, sur corner, offrait une dernière grosse frayeur aux Roses, mais Laquait dégageait avec réussite le ballon du pied (41e). Juste avant la mi-temps, l’ETG eu l’occasion de doubler la mise, mais sur un bon service de Rabiu, Khlifa aux six mètres envoyait son ballon dans les tribunes (44e). Les Haut-Savoyards regagnaient donc le vestiaire avec cet avantage au score.

Ils se sont fait peur en fin de match

Trop souvent menacés en première période, les Roses avaient semble-t-il resserré les boulons pour le second acte. Ils avaient aussi décidé de proposer un peu plus de jeu. Ces intentions étaient bien vite récompensées par Bérigaud qui après un sombrero sur Ba, trompait Boucher d’une belle demi-volée (47e). 2-0, les Roses étaient bien embarqués dans cette rencontre. Il faudra aussi retenir que malgré cet avantage de deux buts, ils continuèrent à aller de l’avant, plutôt que de tenter de gérer la rencontre. Khlifa envoyait une tête juste au-dessus sur corner (51e), imité par Angoula quelques instants plus tard (68e). Les minutes passaient et le HAC était toujours aux abonnés absents. Bérigaud avait la balle du 3-0 au bout du pied, mais il tentait le crochet de trop dans la surface (72e). C’est alors qu’on ne s’y attendait plus vraiment que les Normands réduisaient le score par Rivière, après un beau travail de Malfleury côté droit de la surface (80e). De quoi installer le doute et presque la peur dans le camp haut-savoyard pour les dix dernières minutes de jeu. Le Havre heureusement gérait mal ses dernières cartouches et dans un ultime contre, Saber Khlifa prenait le dessus sur Rivierez et trompait Boucher d’une belle frappe enroulée (90+1). 3-1, l’ETG FC atteint les quarts de finale pour la première fois de son histoire !

Du Parc des Sports, Flo.N. – Crédit photos : Jean-Pierre Garel