Comment parier sur la Domino’s Ligue 2

Nouveaux clients seulement | Contenu commercial | 18+

La Domino’s Ligue 2 est l’un des championnats les plus délicats à parier en Europe. Chaque année, il est souvent très difficile de savoir à l’avance quelles sont les équipes qui disputeront la montée.

Alors que la seconde division française voit s’affronter vingt équipes chaque saison, il n’est pas rare de voir plusieurs surprises durant l’exercice. Pour tenter de gagner gros en jouant sur la Domino’s Ligue 2, voici tout de même quelques conseils en fonction des années précédentes.

Parier sur la Domino’s Ligue 2

Comme c’est le cas pour la Ligue 1 Conforama, la Domino’s Ligue 2 reste très cher aux parieurs français. Alors que la compétition se déroule du mois de juillet au mois de mai, la seconde division française possède vingt équipes au sein de son championnat.

Les enjeux sont multiples pour toutes les écuries évoluant dans celui-ci. Si les deux premières places du classement permettent aux leaders de rejoindre la Ligue 1 Conforama, une autre équipe peut réussir à les suivre dans l’élite.

En effet, la LFP a mis en place un nouveau système de barrage pour cette édition. Alors que le cinquième et la quatrième du classement s’affrontent en match simple, le vainqueur rencontre le troisième de la Domino’s Ligue 2 au tour suivant.

Celui qui réussit à s’en sortir, au terme d’un match simple à nouveau, gagne le droit d’affronter le dix-huitième de la Ligue 1 Conforama. Se jouant en match aller-retour, le vainqueur gagne son billet dans l’élite pour la saison suivante.

Enfin, le même système est présent pour les relégations. Alors que les deux derniers descendent directement en National 1, le dix-huitième gagne le droit de jouer un barrage face à une équipe de la division inférieure.

Le favori

Il est très délicat de connaître le favori de la Domino’s Ligue 2 avant l’entame du championnat, cependant, une écurie semble bel et bien sortir du lot pour cette édition.

Alors que le FC Lorient a réalisé une saison précédente cauchemardesque, les Merlus pensaient s’offrir une chance de rester dans l’élite une saison de plus en accrochant les barrages. Cependant, les Oranges et Noires se sont fait surprendre par l’ESTAC. Une grande désillusion pour le club présidé par Loïc Féry.

Néanmoins, les hommes de Mickaël Landreau espèrent bien revenir à l’étage supérieur dès la fin de la saison.

Le FC Lorient a d’ailleurs gardé un effectif très compétitif en conservant plusieurs joueurs majeurs des années précédentes. Une situation qui pourrait permettre aux Merlus de prendre l’ascenseur dans quelques mois.

Les outsiders

Cependant, il n’est jamais simple pour les équipes venant de descendre, de parvenir à remonter dans la foulée. De ce fait, le FC Lorient risque de rencontrer plusieurs écuries très coriaces sur son chemin.

Tout d’abord, le Nîmes Olympique pourrait bien avoir un coup à jouer au sein de ce championnat. Alors que les Crocodiles n’ont fini qu’à deux petits points de la deuxième place la saison passée, le club entraîné par Bernard Blaquart espère bien se mêler à la lutte lors de cette édition encore.

Pour cela, le NO devrait pouvoir compter sur le recrutement d’Umut Bozok. Après avoir fait parler la poudre avec Marseille-Consolat en National, l’attaquant turc espère bien faire de même à l’étage supérieur.

De plus, le Stade de Reims devrait lui aussi tenter de jouer les premiers rôles lors des prochains mois. Après une saison dans le ventre mou de la seconde division française, les hommes de David Guion auront des arguments à faire parler pour tenter de remporter le sacre.

S’appuyant sur un effectif très jeune, les Rouges et Blancs ont les qualités pour retourner en Ligue 1 Conforama très prochainement.

Enfin, il est bon d’évoquer le RC Lens dans la lutte au podium. Alors que les Sang et Or étaient tout proches de rejoindre l’élite la saison passée, les dirigeants lensois espèrent que leur équipe aura rapidement oublié cette désillusion.

Pour cela, les Artésiens pourront compter sur le soutien de leurs supporters lors de chaque rencontre.

Le pari à éviter

Miser sur les buts des rencontres est toujours l’un des types de paris préférés des joueurs. Il faut donc trouver la bonne solution pour tenter de remporter gros en jouant sur cette alternative.

Pour cela, il vaut mieux connaître une donnée intéressante concernant l’édition précédente de la Domino’s Ligue 2.

En effet, les équipes de la seconde division française ont beaucoup de mal à marquer lors de la première mi-temps.

Sur les 943 buts inscrits lors des 38 journées du championnat, seulement 35,7% des réalisations ont été marquées en première période. Une donnée qui peut devenir intéressante pour les adeptes de ce type de paris. De plus, cela permet de comprendre qu’il vaut mieux éviter de miser sur des buts lors des premières périodes.

L’événement

La seconde division française a vu le jour en 1933. Après de nombreuses évolutions, la Domino’s Ligue 2 comprend désormais vingt équipes. Il faut savoir que les équipes à avoir remporté le plus de fois la compétition sont l’AS Nancy-Lorraine et Le Havre.

Les deux écuries ont réussi à soulever le trophée à cinq reprises. Derrière la première place, le LOSC, l’OGC Nice et le RC Lens suivent de près avec quatre victoires pour eux. Enfin, le RC Strasbourg, le FC Metz, l’AS Saint-Etienne, Montpellier et l’Olympique Lyonnais suivent le rythme avec trois succès.

Les meilleurs bookmakers pour parier sur la Domino’s Ligue 2

BookmakerBonus de bienvenueNotre note
ZEbetJusqu’à 150€4,5/5
WinamaxJusqu’à 100€4,5/5
NetbetJusqu’à 200€4/5

À l’instar des grands championnats de football, Winamax détient les meilleures cotes du marché. Cependant, ZEbet parvient à faire aussi bien que son concurrent. Enfin, Netbet suit de très peu les deux autres sites de paris sportifs.

Comment parier sur la Domino’s Ligue 2
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *