5 conseils pour parier sur le foot

Contenu commercial | 18+

Vous rêvez de gagner gros en misant sur la Champions League ou la Ligue 1 ? Voici 5 conseils essentiels pour parier sur le foot.

Les meilleurs sites pour parier foot

Les bookmakers en ligne proposent tous une multitude de paris sur le foot. Mais quels sont les meilleurs sites pour parier ? Notre top 5 des meilleurs bookmakers

 

Opérateur

Bonus de bienvenueAvantagesInscription
Winamax

parier foot winamax

100€ remboursés sur le premier pari perdantLes cotes proposées par Winamax sont parmi les plus élevées
Unibet

unibet parier foot

100€ de paris gratuitsDes cotes elévees.
Une excellente ergonomie sur desktop et sur mobile
NetBet

netbet parier foot

150€ de freebets sur le 1er pari + 1 Grille VIPIdéal pour les parieurs débutants avec une prise en main intuitive.

Une base de statistiques très riche.

PMU

parier foot pmu

100€ remboursés sur le 1er pariUne excellente offre de paris.
Une live TV complète.
Un des meilleurs services clients.
Zebet

zebet parier foot

150€ de bonus, dont 100€ sur le 1e pariUn bonus attrayant.
Une offre de paris complète.
Une très bonne ergonomie.

1. Ne pariez jamais sur votre équipe favorite

Dans les paris sportifs comme ailleurs, le cœur s’oppose bien souvent à la tête. Évitez donc de parier sur votre équipe favorite. Vous aurez tendance à surestimer sa valeur et à ne pas prêter attention à certains signes annonciateurs. En plus, si elle perd, vous allez y laisser votre argent… et votre bonne humeur.

D’une manière générale, ne misez pas sur les équipes françaises engagées en coupe d’Europe. La raison est simple : elles sont capables du meilleur comme du pire. Rien que sur la saison 2019, Paris a été battu au Parc des Princes par une équipe bis de Manchester United et Rennes a battu Arsenal.

Le meilleur moyen pour faire rapidement monter sa cagnotte avec le foot est de parier à tour de rôle sur deux ou trois équipes régulières évoluant au sein un championnat qu’elles dominent outrageusement. Certains clubs comme le Celtic Glasgow (Écosse), le Shakhtar Donetsk (Ukraine) ou le BATE Borisov (Biélorussie) émargent à plus de 75 % de victoires chaque année.

2. N’oubliez pas de miser sur les matchs nuls

Les matchs nuls sont en général cotés à plus de 3,00. Ils sont très rémunérateurs, mais aussi assez compliqués à prévoir. Pourtant, en y regardant de plus près, certains scénarios sont prévisibles :

  • Match de coupe aller-retour : si l’équipe la plus faible se déplace lors du match aller, elle ira sans doute chercher le match nul. Cela est aussi valable si une équipe plus forte se déplace dans un stade réputé difficile. Elle jouera assez tranquillement de manière à préserver ses chances pour le retour à domicile
  • Confrontation entre 2 équipes très proches au classement : ce scénario se vérifie s’il y a une récompense au bout, comme une place européenne. Dans ce cas, aucune des 2 équipes n’a intérêt à perdre. Il est donc possible qu’elles se neutralisent.
  • Match entre 2 mauvaises défenses : dans ce cas de figure, il y aura des buts et, si les 2 équipes sont de niveau assez équivalent, le match nul est une option.

Vous pouvez aussi parier sur le nul durant la rencontre. Imaginez par exemple que le PSG soit mené par Lyon à 20 minutes de la fin. Anticipez un retour de Paris en plaçant quelques euros sur le match nul. Bien entendu, l’OL peut totalement s’écrouler et encaisser 3 buts. Mais cela est assez peu probable. Un retour de Paris est possible, mais pas illusoire. Cela vaut donc le coup de parier 1 € ou 2 €.

3. Prenez le temps d’analyser le match en amont

Les cotes affichées par les bookmakers donnent une tendance sur un rapport de force, mais ne reflètent pas forcément la réalité. Avant d’engager un pari sur un match de foot, tentez d’avoir une vue claire de la confrontation. Il y a différents paramètres à prendre en compte :

  • Terrain : certaines formations ont du mal devant leur public. Pour d’autres, c’est l’inverse. Regardez donc qui reçoit. Deuxième indice : l’état de la pelouse. Plus le terrain est de mauvaise qualité, plus l’équipe la plus forte sera désavantagée, car elle aura du mal à mettre son jeu en place.
  • État de forme de l’équipe: C’est un paramètre important, mais assez trompeur, car on a tendance à le surinterpréter. Les séries de victoires ou de défaites ont le plus de poids dans la dernière ligne droite des championnats, lorsque l’équipe de tête est lancée pour le titre, ou que celle en queue de peloton n’arrive plus à sortir la tête de l’eau.
  • Joueurs blessés : Un absent sur la feuille de match peut avoir un impact énorme sur la forme de l’équipe. S’il s’agit d’un milieu de terrain, faites très attention. La perte d’un joueur dans ce secteur veut dire que l’équilibre de l’équipe sera chamboulé. Dans ce cas, l’entraîneur devra faire un changement tactique. Si c’est un attaquant ou un gardien qui manque, c’est beaucoup moins grave.
  • Phénomène de la « bête noire » : certaines formations ont historiquement du mal face à d’autres. Vérifiez ce paramètre avant la rencontre, mais évitez de lui donner trop de poids : les séries sont faites pour s’arrêter.
  • Enjeu de la rencontre : la rencontre est-elle capitale pour le titre ? Pour une place européenne ? A-t-elle lieu en fin de championnat alors qu’il n’y a plus rien à gagner ? Plus l’enjeu est gros, plus l’équipe favorite a de chances de faire un match sérieux et donc de l’emporter. Le cas échéant, l’entraîneur pourrait lancer de jeunes joueurs et le résultat pourrait en pâtir.
  • Calendrier passé ou à venir : Un club qui joue en Champions League a de grosses chances de tomber lors de la prochaine rencontre de championnat, surtout si elle joue contre une équipe en forme. Toutefois, plus l’effectif est important, moins cela est vrai. Autre cas : certaines équipes ont à cœur de bien préparer les rencontres européennes et mettent beaucoup d’énergie à remporter la rencontre qui précède, histoire d’engranger de la confiance.

4. Méfiez-vous des paris en direct

Les paris en direct sont une formidable opportunité de profiter des faiblesses d’une équipe ou d’anticiper un retournement de situation. Mais cela peut aussi être un gouffre financier.

Si vous sentez qu’un pari engagé avant la rencontre a toutes les chances d’être perdant, ne tentez pas de rattraper le coup en pariant en live sur le match. C’est le meilleur moyen d’accentuer vos pertes.

Si vous voulez tout de même parier sur le foot en live, regardez la rencontre et tentez d’anticiper l’ouverture du score ou le retour d’une équipe ultra-favorite. Imaginez que Caen ouvre le score contre Paris après 20 minutes de jeu. La cote d’une victoire de Paris sera donc intéressante. Étant donné qu’il reste 1 h 10 de jeu, les chances de succès du PSG sont encore très élevées.

5. Ne prenez pas le jeu en ligne pour un investissement

Que les choses soient claires : il y a très peu de joueurs qui gagnent leur vie avec les paris sportifs. Les bookmakers ont certains garde-fous pour éviter que vous gagniez trop. Par exemple, le gain maximum par mise et les retraits sont plafonnés.

Les paris sportifs ne sont pas un investissement, mais un jeu. Si le plaisir n’est pas là, ne misez pas : vous allez faire des bêtises. N’oubliez pas que la défaite appelle la défaite. Si vous perdez, fermez le site et allez faire autre chose. Revenez uniquement lorsque vous avez l’esprit clair afin de ne pas vous laisser trahir par vos émotions.

5 conseils pour parier sur le foot
3.5 (69.09%) 22 vote[s]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *